Produits d’épargne solidaire

Qu’est-ce qu’un produit d’épargne solidaire??

La plupart des produits d’épargne solidaire permettent de financer des projets qui rencontrent des difficultés pour trouver des financements dans les systèmes financiers classiques.

L’épargnant peut ainsi soutenir des projets solidaires de son choix :
– activités d’insertion et création d’emplois
– activités solidaires innovantes tels que le commerce équitable, l’agriculture biologique
– activités de solidarité au quotidien
– logement social
– projets de développement Nord Sud

 

Un produit d’épargne solidaire est différent d’un produit d’épargne classique par l’incorporation d’un mécanisme de solidarité.

Il existe deux mécanismes de solidarité :

Soit une partie de votre épargne va être investie dans des projets solidaires. On parle de produit d’investissement solidaire.

Soit vous partagez vos revenus de votre produit d’épargne pour soutenir un projet solidaire. On parle de produit de partage.

 

Les produits d’épargne solidaire sont-ils rentables ?

Une des idées reçues quand on parle d’épargne solidaire, c’est qu’elle rapporte moins qu’une épargne classique.

En effet, la plupart du temps, si l’on compare des placements de nature équivalente, le souscripteur gagne un peu moins avec l’épargne solidaire soit parce qu’il donne une partie du rendement, soit parce qu’une partie de son capital est investie sur des projets dont la rentabilité économique est faible.

Cependant à ce rendement financier il faut ajouter pour certains produits les avantages fiscaux dont l’épargnant bénéficie. Avec ces éléments, les rendements financiers des produits d’épargne solidaire sont à peu près équivalent à une épargne plus classique.

 

Comment souscrire à un produit d’épargne solidaire?

Les produits d’épargne solidaire peuvent être souscrits :

– auprès des institutions financières solidaires : pour des actions, des parts sociales ou des comptes à terme
– auprès de certaines banques ou établissement financiers
– auprès de n’importe quel établissement bancaire pour les Fonds Communs de Placements dotés d’un code ISIN
– via le plan d’épargne salariale de votre entreprise pour les Fonds Communs de Placements d’Entreprises Solidaires

Published in: on janvier 3, 2007 at 10:17  Comments (1)  

Institutions financières solidaires

Banques d’investissement

 

Garrigue
Société de capital risque solidaire, qui accompagne financièrement des entreprises en création ou en développement qui placent l’humain et son environnement au cœur de leurs préoccupations.

CIGALES
Structure de capital risque solidaire mobilisant l’épargne de ses membres au service de la création et du développement de petites entreprises locales et collectives.

A & S
Autonomie et Solidarité

Habitat et Humanisme

SOFINEI

Femu Qui

Habitats Solidaires

PhiTrust Partenaires

IéS
Initiatives pour une économie Solidaire

Cofides Nord Sud

CARAC
AVIP

Assurances

 

Banques de détails

NEF

Coopérative de finances solidaires qui exerce une double activité de collecte d’épargne et de crédit dans le cadre d’un agrément de la Banque de France.

Crédit Coopératif

ECIDEC

Crédit Mutuel

Caisses d’Epargne

Crédit Agricole

 

Cette liste n’est pas exhaustive.
Alors pour en savoir plus:
Tableau récapitulatif et comparatif

Published in: on janvier 3, 2007 at 8:22  Laisser un commentaire  

CIGALES

Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire.

Un sigle qui semble bien compliqué mais qui propose des choses simples.

En effet, une CIGALE est une structure de capital risque solidaire mobilisant l’épargne de ses membres au service de la création et du développement de petites entreprises locales et collectives.
Le Club est constitué de 5 à 20 personnes qui mettent une partie de leur épargne en commun. Il se réunit plusieurs fois par an pour recevoir les créateurs, décider de leur placements et affecter cette épargne collective au capital des entreprises.

 

Voici une partie de leur charte:
 » C’est un outil qui, par l’engagement de ses membres, se place résolument au cœur de l’activité économique et financière, pour y développer des pratiques alternatives et solidaires de proximité :

– maîtriser l’utilisation de son épargne gérer l’épargne autrement, de manière transparente, collective et démocratique, où chacun est à la fois responsable et solidaire,

– donner un sens économique et une pratique à la notion de proximité : rapprocher l’épargne de l’investissement pour un développement local durable,

– développer une pratique différente de l’utilisation du capital : en faire un instrument d’accompagnement et d’appui aux entreprises cigalées dans un souci de réciprocité entre entrepreneurs et épargnants,

– donner la priorité à des entrepreneurs dont les buts, au delà du nécessaire aspect financier, sont sociaux culturels, écologiques, c’est-à-dire respectueux de la place de l’Homme dans son environnement.

Les CIGALES sont soucieuses d’efficacité économique et de réussite financière. Pragmatiques, elles sont averties des risques et des difficultés dans la création et le développement d’une entreprise. Réalistes dans leurs attentes et rigoureuses dans leurs approches, elles cherchent avant tout la pérennité des entreprises qu’elles financent. »

 

A cet endroit.

Pour en savoir plus, sur leur localisation, leur structuration, avoir une notion des chiffres et voir leurs projets, cliquez sur accueil.

Pour savoir comment en créer une, l’animer, …, cliquez sur cigales.

Pour savoir où trouver un financement cigales, cliquez sur entrepreneurs.

 

Pour écrire à la Fédération des Cigales: info@cigales.asso.fr

Published in: on janvier 2, 2007 at 5:53  Laisser un commentaire  

Garrigue

Garrigue est une société de capital risque solidaire, qui accompagne financièrement des entreprises en création ou en développement qui placent l’humain et son environnement au cœur de leurs préoccupations.

 

Voici leur présentation:
« Le problème qui résiste, c’est celui de la faim :

Faim du corps, dans les pays du tiers monde, présente aussi dans nos pays, mais cachée et niée

Faim d’être, dans une société où l’ultime référence est l’argent,

Faim exploitée, devenue marché du siècle.

Nous n’acceptons pas cette faillite et mettons en doute ses données premières :

Dogme de la loi du marché des riches, dont les déséquilibres seraient miraculeusement corrigés,

Mythe de l’Etat Providence, dont la sollicitude pourvoirait au bonheur de tous,

Foi en la société d’abondance au bout d’une longue route pavée des vertus du travail, du progrès technologique, de l’exploitation intensive des ressources naturelles, sous l’éclairage unique de la rentabilité financière,

Fatalité du surarmement pour préserver, à l’Ouest comme à l’Est, le pouvoir des nantis… mirage de la compétition, réalité de l’exclusion.

Nous nous sentons capables d’un autre idéal et nous voulons imaginer un monde où chacun retrouve la liberté de conduire son destin et participe à l’économie de son environnement.

Certains vivent déjà cette utopie, qui devient ainsi réalité.

Dans de tels lieux, accessibles à tous,

l’argent n’est pas le maître mais l’instrument,

la valeur individuelle n’est pas confondue avec la richesse matérielle, les diplômes ou la position sociale, mais est reconnue dans la faculté d’être et de partager,

le travail n’est pas l’obligation de gagner sa subsistance, mais le moyen de se développer en contribuant à la vie du groupe, en harmonie avec les forces de la nature,

l’efficacité n’est pas le fruit amer de la compétition et de l’exclusion, mais le résultat tant de l’effacement des intérêts particuliers que de l’imagination dans la simplicité des moyens,

l’activité économique ne concourt pas à la prolifération des besoins, mais répond à la nécessité et à l’attente des Hommes.

Nous nous situons dans cette perspective.

Nous participons à la création et au développement de nouvelles entreprises en leur apportant des ressources humaines et financières.

Nous poursuivons l’analyse critique des modes de production actuels, et la recherche de propositions alternatives concrètes. »

 

Quelques exemples de leurs investissements, ici.

Leurs critères d’investissement, c’est par .

Leurs modalités d’intervention, c’est .

Pour soumettre un projet, suivez le guide.

Published in: on janvier 2, 2007 at 12:58  Comments (1)  

Conseils de l’économe

Published in: on décembre 29, 2006 at 2:44  Laisser un commentaire