Commerce équitable

Le commerce équitable est quelque chose qui est à la mode depuis quelques années.

 

Mais il faut surtout se rappeler qu’on a parlé pour la première fois de commerce équitable en 1964 à Genève lors de la 1ère conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) avec le slogan « Trade not aid ».

On retrouve les premices de ce commerce en France en 1971 avec l’ONG Oxfam (Oxford Comittee for Famine relief) et la création des « boutiques du monde » destinées à vendre des objets artisanaux fabriqués dans le 1/3 monde.

Peu de temps après, on voit apparaitre le célèbre Max Havelaar (en 88). Ce dernier met en relation des producteurs du Sud et des industriels du Nord, en accordant un logo garantissant des pratiques équitables.

 

Mais tous ces beaux efforts ne font pas vraiment le poids. Le commerce équitable ne représente que 0,00875% du commerce mondial en chiffres d’affaires. Par exemple, il y a 125 millions de producteurs de café dans le monde mais seulement 1 million qui relèvent du commerce équitable.

 

En plus, du fait qu’il n’est pas très répandu, il est fondé sur des bases plus ou moins pourries. Il fonctionne dans la culpabilisation du consommateur occidental qui paie plus cher pour « aider les petits producteurs pauvres ». On maintient une attitude colonialiste avec en plus la bonne conscience.

Un exemple sur le coton: 20 millions de producteurs essaient de survivre en Afrique de l’Ouest. DAGRIS, ex Compagnie Française pour le développement des fibres textiles (pilier de la Françafrique) achète leur production à 17000 d’entre eux. Pour satisfaire leurs actionnaires, ils achètent au prix minimum, pourtant les produits venant de 3000 d’entre eux ont le logo Max Havelaar.

 

Ensuite, le concept de commerce équitable en lui-même est un peu flou. En effet, l’équité est parfois difficile à trouver. Par exemple, MH redistribue 50 millions d’euros aux petits producteurs de café mais compte un million de bénéficiaire.
Alors si on fait le compte, on arrive à 50 euros par producteur. Et sur cette somme, il faut qu’il paie des frais de coopérative, de transport, de douane mais aussi le référencement chez MH.

 

Cet article n’a pas vocation à dire que le commerce équitable c’est tout pas bien et qu’il faut pas continuer.
Ce commerce est important car il favorise une prise de conscience. Pour qu’il soit vraiment équitable, il faudrait qu’il soit beaucoup plus transparent, que le consommateur sache qui a touché quoi et combien (le producteur, les différents intermédiaires et l’industriel).

Publicités
Published in: on avril 10, 2007 at 2:39  Laisser un commentaire  

Un bureau sur la Terre

Je tiens à vous parler d’une entreprise fort sympathique.
Cela s’appelle Un bureau sur la Terre.
Si vous êtes chef d’entreprise, il faut absolument faire un tour sur le site. Vous y trouverez tout le matériel de bureau mais surtout tout y est écologique.
Cela va des fournitures de bureau en passant par les produits d’entretien écologiques aux nécessaires pour informatique (cartouches d’encre imprimantes…..).

 

Et non, je n’ai pas d’actions chez eux. Mais ce serait bien que les entreprises pensent un peu à l’environnement, ça changerait!! ; )

Published in: on mars 26, 2007 at 3:17  Comments (1)  

Label Bio

Ecolabel: label européen
Administré par le Comité de l’Union européenne pour le label écologique (CUELE) et reçoit l’aide de la Commission européenne, de tous les États membres de l’Union européenne et de l’Espace Économique Européen (EEE). Le Comité de l’Union européenne pour le label écologique comprend des représentants de secteurs tels que les industries, les groupes de protection de l’environnement et les organismes de défense des consommateurs.
Il est le plus répandu mais n’est pas très strict : il accepte des substances telles que les phosphates, les composants dérivés du pétrole, les azurants optiques ou encore les colorants et les parfums de synthèse.

Label nature et progrès
Association regroupant consommateurs et producteurs, elle lutte contre l’intensification agricole, les OGM et les effets pervers de la mondialisation.
Elle intègre notamment:
* l’environnement de la ferme et le bien être des animaux
* La biodiversité
* Le respect du consommateur
* Le lien au sol

Label Agriculture Biologique
Label décerné à un mode de production qui a recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants.
Réglementations

Charte One voice
Elle s’inscrit dans l’unité du combat pour les droits des humains, les droits des animaux et le droit de l’environnement. Elle lutte pour l’élargissement du cercle de compassion et de solidarité envers les animaux, et pour la reconnaissance de leurs droits.

Label Demeter
Label de certification de produits issus de l’agriculture biodynamique, selon les enseignements de Rudolf Steiner.

Published in: on janvier 5, 2007 at 8:42  Laisser un commentaire  

Pyrénées orientales

Cosmos
12 avenue de Prades
66000 PERPIGNAN
Tél : 04 68 56 62 97
Fax : 04 68 54 03 69

Petite fiche

Cosmos Carré
22 rue Michel Carré
66330 CABESTANY
Tél : 04 68 62 19 59
Fax : 04 68 50 36 82

Petite fiche

La Plantula
7 rue de la Basse
66500 PRADES
Tél : 04 68 96 08 58
Fax : 04 68 96 31 27

Petite fiche

Published in: on janvier 1, 2007 at 5:55  Laisser un commentaire  

Aude

Tourne Sol
Allée Gutenberg / ZI La Bourriette
11000 CARCASSONNE
Tél : 04 68 72 47 62
Fax : 04 68 72 38 94

Petite fiche

BioCoop Terrabio
36-A bd Marcel Sembat
11100 NARBONNE
Tél : 04 68 32 00 77
Fax : 04 68 65 17 74

Petite fiche

Floréal
41 avenue Fabre d’Eglantine
11300 LIMOUX
Tél : 04 68 31 33 40
Fax : 04 68 31 05 11

Petite fiche

Published in: on janvier 1, 2007 at 5:52  Laisser un commentaire